ABATTOIR a été écrit pendant une période de recherche suite à l’obtention d’une bourse de résidence de création de la Fokal en 2016. Cette recherche avait pour objectif de recueillir un ensemble d’informations pour mieux cerner la problématique des enfants soldats / enfants associés aux forces ou groupes armés, et de produire un texte de théâtre qui serait ensuite mis en scène. Le temps de travail était de deux mois répartis sur plusieurs périodes.

Premières directives de travail :

(…) Et moi qui regardais, j’ai grandi. Que me reste t-il dans la mémoire.  Nombreux à avoir étéutilisé et très peu à ne pas être assassinés.

Une période, une enfance, un milieu, et des plaies encore ouvertes dans notre vie. Enrôler des enfants dans des bandes armées, pourquoi et comment ? Être enfant et ne pas avoir été enrôlés, qu’est ce que cela nous fait ? Grandir dans le même milieu, exposé à la même précarité.  Quartiers défavorisés. Parents pauvres. Vulnérabilité. Tout ceci un fardeau.




J’ai des souvenirs, quelques bribes parfois clair, parfois flou, en tout cas vivants, de ce phénomène et qui valent la peine d’être reconstitués.

Cette fiction ponctuée de faits réels n’est pas un plaidoyer normatif, mais une mise en situation pour se souvenir. Et si possible, réfléchir à sa vie, sa conscience et enfin sa mort (…)

Pas après pas

Juillet 2016 a été une période décisive dans la vie de ce spectacle. Deux dramaturges, Lesly Maxi et Ketsia Vaïnadine Alphonse, accompagné du metteur en scène, se retrouvent tous les matins pour accoucher des premiers jets du travail. Rencontres avec plusieurs personnalités tels que Rachèle Magloire, Mario Delatour, rencontres avec les acteurs pour partager leurs expériences de 2004, période très tourmentée dans les bidonvilles de Port-au-Prince, écriture, débats acharnés, telle est l’ambiance qui règne du lundi au vendredi. au salon de lecture de la Fokal.

Un premier texte voit le jour. Timidement les répétitions commencent puis sont discontinuées à cause de l’indisponibilité de certains acteurs qui jouent dans le festival Quatre Chemins.



Le dimanche 18 décembre 2016, Miracson Saint-Val appelle les écrivains et partage avec eux le désir profond d’aborder le texte autrement. Premier changement, le texte passe du français au créole. Deuxième changement, le contexte est élargi, que ce soit au niveau de l’époque évoquée (2004), mais aussi dans la compréhension de la vie de ses enfants. Joeanne Joseph rejoint l’équipe et de quinze jours plus tard, un nouveau texte est sur la table.

Depuis le lundi 9 janvier 2017, les répétitions s’enchaînent.

Synopsis :

Quatre enfants :

Jarule 13 ans, sexe Masculin, né à Savann Pistach

Blade 12 ans, sexe Féminin, né à Port-au-Prince

Black 10 ans, sexe Masculin, né à  Kolmini (St Marc)

Tyson 14, sexe Masculin, né à Jérémie

Tous membres du clan Bèt Seren, ils se préparent à exécuter l’ordre de leur boss qui est d’éliminer un client de banque. Entretemps ils racontent leur histoire, ils s’amusent, ressassent des souvenirs, se confient. Dans ces corps vivent deux personnes, mais un enfant et un bourreau qui se côtoient, dorment ensemble et partagent le souvenir de la rue et de la mort.

Note du metteur en scène

Les interprètes, il est important de les regarder comme ils sont. Comme des adultes. Et de retrouver chez eux une naïveté enfouie, disparue par le principe de survie que nous impose la vie. Dans le processus de création, la démarche n’est pas d’incarner au prime abord un enfant, elle est plutôt d’aller à la recherche de l’étonnement de soi qui se montre si on arrive à rendre le corps instinctif.

Abattoir est soumis à une recherche dépouillée de logique, mais résulte d’une compréhension plutôt organique. Quand j’ai rencontré Serge Amisi à Paris en 2016, il m’a dédicacé son texte, Souvenez-vous de moi, l’enfant de demain, en précisant ceci : « Souvenez-vous de la vie d’un enfant de 10 ans, puis à la guerre ! Que la mémoire de cet enfant éveille nos consciences avec amour du prochain ». L’impact de cette rencontre m’a orienté tout le long de ce processus de création et m’a toujours stimulé à me référer au présent de mon pays, puisque parler d’enfant, c’est parler d’avenir.

Miracson SAINT-VAL

MiracsonMetteur en scène, Comédien, membre fondateur d’ADRECE. Il a été formé au Petit Conservatoire, Ecole de théâtre et des arts de la parole, dirigé par Daniel Marcelin et a suivi des stages au conservatoire royal de Liège, Ecole Supérieure d’ACTeur – « ESACT » – sous la direction de Pietro Varrasso.

Passionné de théâtre, Il s’investit beaucoup, ces dernières années, dans la recherche théâtrale, particulièrement en lien avec le rituel. Il travaille aussi sur la problématique du théâtre et de l’engagement social en Haïti : un texte sera publié bientôt.

Il a assuré les mises en scène de « La Marche » de Bernard Marie Koltès, de « Sang Brides » de Ketsia Vainadine Alphonse.

Il a participé au Festival off d’Avignon 2014 avec la pièce « L’Épreuve de Virjilan », produite par la Cie Siyaj (Guadeloupe) dans laquelle il interprète le rôle de Majò Jon (personnage du rara). Il a interprété le rôle d’Almanno dans « Twoufòban » de Frankétienne dans la mise en scène de Johnny Posy (2013) et joué dans « Zonbi reveye mo nan zile a » mis en scène par Fritz Evens Moise (2008). Il a également joué dans « Le balayeur et la rose » en 2013 et « La dérive du roi » en 2009, co-mis en scène par Yannick Cochand et Fritz Evens Moise, ces deux créations ayant été tournées en Suisse. Il a incarné le personnage d’un primate dans la pièce « Soley Douvan Jou » mise en scène par Fritz Evens Moise (Compagnie Palto Vanyan). Il a interprété le rôle de Gervilain dans « Gouverneurs de la rosée », une adaptation du roman de Jacques Roumain mise en scène par Daniel Marcelin (2013/2014). Il est également interprète du spectacle« Omayra, le chœur des abysses », mis en scène par Daphné Ménard dans le cadre du Festival Quatre Chemins 2016.

Il a aussi participé à plusieurs lectures scéniques dont « Bahia de tous les saints » de Jorge Amado (2015), « De Villes Voi(e)x », mise en espace Daniel Marcelin (2012), « En mémoire du géolibertinage » de René Depestre (2012), « Amour » de Marie Vieux Chauvet (2014).

Enfin, il a joué au cinéma dans le court métrage « Les pleureuses » réalisé par Michel Marrion (2012).

Ketsia Vainadine ALPHONSE

Ketsia V AlphonseComédienne, dramaturge, et maquilleuse, Ketsia Vainadine Alphonse est l’une des jeunes et rares femmes de sa génération à s’adonner à l’écriture théâtrale. Plusieurs de ses textes ont lus ou mis en scène :  « Sang Brides », présenté en 2015 à la Fokal ; « Lettre à Clau » à la 12e édition du festival Quatre Chemins et en Off au festival des Francophonies en Limousin en 2016. Aujourd’hui on la retrouve sur « Abattoir », co-écrit avec Joeanne Joseph et Lesly Maxi. Boursière de la résidence Par Quatre chemins en 2016, elle a travaillé aux Gonaïves sur la problématique de la polygamie dans les lakou et présentera bientôt sa toute nouvelle pièce « La Bourgeoise ».

Elle a débuté avec Ricardo Lefèvre dans son cours d’art dramatique. En 2008, elle a été membre de la compagnie Théâtron. En 2010, elle a joué « Quoi où », texte de Samuel Beckett, mise en scène de Patrick Joseph. Elle a tourné avec le spectacle « Lago lago a la rive Timoun », un conte écrit et mis en scène par Paula Clermont Péan. Elle a joué, en 2012, dans « Twoufòban », texte de Frankétienne mis en scène par Johnny Posy. En 2012 encore, elle a participé à plusieurs épisodes du feuilleton télévisé « Jij jije m byen » d’Ahn Bright Fénélon. Elle a joué dans « Ayiti pawòl lapli ak lakansyèl », un projet d’Oxfam Québec écrit et mis en scène par Angel Séguin, avec lequel elle a fait une tournée dans le département de l’Ouest en 2013. En 2014, elle a participé au feuilleton « Zoukoutap » de Christina Guérin. Elle a aussi participé à une formation d’écriture de scénario avec Bloom.

Écrits :

2014 : Lettre à Clau (Conte)

2013 : Un pas (Théâtre)

2013 : Infiniment bon (Théâtre)

2011 : Mange ma chair (Théâtre)

2011 : Lanmè vant mwen (Conte)

2008 : Sang brides Théâtre)

2006 : Mon péché mignon (Roman)

Lesly MAXI

Lesly MaxiComédien, conteur, dramaturge et plasticien. Responsable de la troupe Récif Création, il a étudié au Petit Conservatoire, Ecole de théâtre et des arts de la parole et a suivi des ateliers de formation sur le corps et la voix (Ethnodrame) animé par le metteur en scène pédagogue belge Pietro Varrasso en 2014 (Haïti) et 2015 (en Belgique).

Il a joué dans de nombreuses spectacles : « Gouverneurs de la Rosée » de Jacques Roumain, adaptation et mise en scène de Daniel Marcelin, joué en Haïti et en Guadeloupe ; « Foukifoura » de Frankétienne (mise en scène collective) jouée en Haïti ; « Le Balayeur et la Rose » (mise en scène de Fritz Evens MOISE et du metteur en scène suisse Yannick Cochand, joué en Suisse.

« Twoufòban » de Frankétienne (mise en scène de Johny POSY) jouée en Haïti ; « Soley Douvanjou » (mise en scène de Fritz Evens MOISE) joué en Haïti ; Il a joué deux de ses contes, « Danma » et « Doremirako » (mise en scène de Daniel Marcelin) joués en Haïti ; « Le roi, l’espion et le vagabond », texte de Ronald C. Paul (conte).

Daphné MÉNARD

Daphné MénardIl boucle des études en théâtre en juillet 2015 à l’Ecole Nationale des Arts (Enarts). Il y pratique la danse traditionnelle haïtienne et le chant classique. Les différentes rencontres et formations avec des professionnels d’ici et d’ailleurs ont enrichi son approche de la scène et permis une définition contemporaine de sa démarche artistique entre la danse, le chant et le théâtre. En mai 2015, il participe aux Rencontres internationales de Jeunes Créateurs du Festival Trans-Amériques à Montréal et obtient la bourse de résidence de recherche Par Quatre Chemins en Juillet 2015 dans la ville de Jérémie autour de l’existence d’un langage de scène unique, non catégorisé chez les enfants. Il présente et dirige au 12e Festival Quatre chemins de Port-au-Prince un atelier sur cette expérience de recherche et monte « L’atelier Sol Scène » où il initie d’autres artistes à sa démarche du questionnement de la transdisciplinarité. En avril 2016, avec l’atelier, il présente la performance de choeur « Le palais des chants ou les cantiques de l’improvisation » au Centre de renforcement intellectuel et culturel haïtien (CRICH). Neuf artistes pluridisciplinaires ont creusé les notions de consensus et de conflits en spontanéité autour de la voix. La porosité des frontières occupe une place importante dans son instinct de créateur fasciné par la notion d’éternité. Il a récemment créé au Festival Quatre Chemins 2016 le spectacle pluridisciplinaire « Omayra, le chœur des abysses ».

Jenny Cadet

Jenny CadetNée à Port-au-Prince. Depuis une dizaine d’année, Elle s’est investie dans la pratique du théâtre de rue. En 2010, suite à une formation en théâtre de rue sous la direction de Jacques Livchine et Hervée Delafond, du théâtre de l’Unité, elle a participé à la création de la Brigade Intervention Théâtrale Haïtienne (BIT-Haïti) qui parcourt les rues de Port-au-Prince et de plusieurs autres villes avec cette forme de théâtre qui la passionne.

Elle a travaillé sous la direction de plusieurs metteurs en scène : Guy Régis Jr, Michèle Lemoine, Valère Novarina, Bertrand Labarre, Eliézer Guérismé.

 

Expérience professionnelle

2011 : Festival de Théâtre de rue Aurillac (France)

2012-2014 : Festival des Quatre Chemins avec la Brigade Intervention Théâtrale Haïtienne (BIT-Haïti)

2013 : Festival Accroches Cœurs (Angers) avec la BIT-Haïti

2014 : Festival Liberté de Séjour (Calais) avec la BIT-Haïti

2014 : Résidence de création au théâtre Flora Tristan (Agen)

2015 : Festival des Francophonies en Limousin – « L’Acte Inconnu » sous la direction de Valère Novarina et Guy Régis Jr

2016 : « L’Acte Inconnu » (Paris – Maison des Métallo)

2016 : « L’Acte Inconnu » – Festival Cap Excellence (Guadeloupe) avec Nous Théâtre

2016 : « Tabataba » et « Coco » de Bernard-Marie Koltès, mise en scène de Eliezer Guérismé, dans le cadre du Festival « En lisant » en hommage à Koltès.

Staloff TROPFORT, dit Estalove wòklo

Staloff TropfortNé en novembre 1989, il est comédien, conteur, photographe, diplôme en théâtre à l’École nationale des arts – ENARTS. Il a aussi été formé en Belgique au conservatoire royal de Liège dans le cadre du projet Ethnodrame sous la direction de Pietro Varrasso. Il s’investit profondément dans un travail de recherche (Ethnodrame) en se référant aux recherches de Franck Fouché, au travail de Jerzy Grotowski et à ses expérience personnelles. Il est membre fondateur de Konpayi Teyat Lobo et de ADRECE. Il collabore avec le metteur en scène Daphné Ménard comme assistant à Sol Scène.

Expérience professionnelle

« Omayra, le chœur des abysses » un spectacle de sol scène dirigé par Daphné Ménard dans le cadre de la 13eme édition du festival Quatre chemins à Port-au-Prince, 2016

« La Marche », un spectacle d’ADRECE dirigé par Miracson Saint-Val dans le cadre du festival « En lisant » à Port-au-Prince, 2016, en hommage au dramaturge Bernard-Marie Koltès

« Chyen kreyòl » direction Anyès Noël, festival Nègès Mawon, Port-au-Prince, 2016

« Le cercueil », création de la BIT-Haïti, Festival Liberté de séjour, Calais, France, 2015

« Des mots pour le dire » création de la BIT-Haïti, Festival Liberté de séjour, Calais, France, 2015

« Fatras bâton »  texte de Syto Cavé dirigé par Mylène Wagram, 2014

« Ti Jean » texte de Samuel Walcotte, direction Guy Junior Régis, 2014

« A la croisée des îles », spectacle créé dans le cadre d’un projet d’échange artistique France/Haïti, 2013/2014

« Pèlentèt » de Frankétienne, direction Guy Régis Jr, 2012

Joseph Dérilon Fils DÉRILUS

 Joseph DérilusComédien, scénographe, conteur, né le 24 septembre 1989, à Verrettes dans l’Artibonite. Diplômé en art dramatique à l’Ecole Nationale des Arts (ENARTS), il est également étudiant en génie civil à l’Université Quisqueya. En 2011, il a fondé avec d’autres étudiants de sa promotion Konpayi Teyat LOBO. Il a également fondé Klèb Kilti-Rèl dans sa ville natale. En 2011, jusqu’à 2014, il a été le responsable artistique de la foire du livre de Verrettes, « A la découverte du livre ».

 

Formation :

En scénographie avec le scénographe  Jean Christophe Lanquetin en 2012

Initiation à l’art de conter avec  le conteur Martiniquais Valèr’ ENGOUY

Assistant technique de deux scénographe dans le festival Quatre Chemins. (Christophe Lanquetin et Duconseil Jean)

Assistant technique Festival 4 chemins 2016

Expérience professionnelle

2011 : « Dezafi » de Frankétienne, mise en scène de Damis Jean Kelly ; « Kijoukajou », mise en scène collective.

2012 : Théâtre de rue, « Jamais jamais », en mémoire des victimes du 12 Janvier, mise en scène de James Saint Félix.

2014 : Mise en scène de « Dezafi » de Frankétienne dans le cadre du 3ème anniversaire de Klèb Kilti-Rèl.

2015 : « Contre toute attente », mise en scène de Sylvie Laurent Pourcel au Festival Quatre Chemins.

2016 : « Dezafi », mise en scène de Guy Régis Jr

 

8, 9, 10 février 2017 – 6 h pm

Salle Fokal Unesco

entrée sur invitation à retirer à FOKAL

Abattoir

texte de Lesly Maxi, Ketsia Vainadine Alphonse, Joeanne Joseph

mise en scène  et scénographie Miracson Saint-Val

assistanat à la mise en scène : Billy Elucien

création lumière : Jean Ronald Pierre

chargée de production : Ketsia Vainadine Alphonse

avec

Joseph Dérilon Fils Dérilus (Jarule)

Jenny Cadet (Blade)

Lesly Maxi (Black)

Daphné Ménard

Staloff Tropfort (Tyson)

durée : 1h 20 min – public : adulte

Réagir à cet article

La Rédaction

La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com

More Posts

Follow Me:
Facebook

La pièce de théâtre baptisée « Abattoir » sera présentée les 8, 9 et 10 février à FOKALhttp://haitinews2000.net/wp-content/uploads/2017/02/Abattoir_3-1024x684.jpghttp://haitinews2000.net/wp-content/uploads/2017/02/Abattoir_3-150x150.jpgLa RédactionCultureABATTOIR a été écrit pendant une période de recherche suite à l’obtention d’une bourse de résidence de création de la Fokal en 2016. Cette recherche avait pour objectif de recueillir un ensemble d’informations pour mieux cerner la problématique des enfants soldats / enfants associés aux forces ou groupes armés,...haiti news, haiti, haiti nouvelle, haiti elections