Michel Martelly et le Chef Civil de la MINUSTAH se sont entretenus sur la présence des anciens militaires dans des casernes

Michel Martelly et le Chef Civil de la MINUSTAH se sont entretenus sur la présence des anciens militaires dans des casernes

Le Président de la République a eu une importante rencontre, ce lundi 5 Mars, au Palais National, avec le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Haïti, M. Mariano Fernández Amunátegui, autour de la situation sécuritaire dans le pays.

Le Chef de l’Etat est préoccupé par les actes criminels enregistrés ces derniers jours à Port-au-Prince, mais croit, à l’instar du Chef civil de la MINUSTAH, qu’il n’y a pas lieu de parler pour autant de la recrudescence de l’insécurité.

Par cette rencontre suivie d’une conférence de presse, le Chef de l’Etat a voulu informer personnellement M. Amunátegui des nouvelles dispositions adoptées concernant une série de sujets de sécurité préoccupants, dont la présence non autorisée d’individus armés, en treillis militaires, occupant des anciennes casernes des Forces Armées d’Haïti et des sites appartenant à l’Etat Haïtien.

Voici, en effet, les dispositions adoptées suite à une réunion de travail, le samedi 29 Février 2012, au Palais National, à laquelle ont pris part les membres du Conseil Supérieur de la Police Nationale, les Présidents des Commissions Justice et Sécurité du Sénat et de la Chambre des Députés:

a)  Interdiction formelle à ces individus de circuler en treillis militaires et armés.

 b)  La Primature, le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, le Ministère de l’Intérieur, des Collectivités Territoriales et de la Défense Nationale ont chacun désigné un représentant chargé de :

 1.  Dresser un bilan des travaux réalisés, à date, par le Bureau des Militaires Démobilisés, créé en 2004, et, du même coup, restructurer ledit bureau ;

  1. S’assurer de la bonne marche du processus d’indemnisation des militaires ;

 3.  Rencontrer les représentants des différents sites occupés et recueillir leurs doléances, le cas échéant ;

 4.  Faire injonction formelle de libérer, dans le plus bref délai, les différents espaces occupés. Faute par eux de ce faire, il sera pris telles dispositions que de droit.

Le Président de la République a passé des instructions formelles aux services et corps concernés de maintenir l’ordre et la paix publique sur toute l’étendue du territoire national et rappelle à tout un chacun que la constitution d’une nouvelle force publique ne peut se faire que dans l’ordre, la discipline et le respect des lois en vigueur.

Ces dispositions seront prises en compte dans le rapport que M. Mariano Fernández Amunátegui va soumettre au Secrétaire Général des Nations Unies.

Par ailleurs, Président Martelly, qui attend le rapport de la Commission d’Etat d’organisation de la composante militaire de la Force Publique, créée le 2 Décembre 2011, encourage le dialogue entre toutes les forces vives de la nation pour une issue heureuse et pacifique à cette situation.

Les élections législatives et municipales sont une priorité

L’organisation des prochaines élections législatives et municipales est une priorité pour le Président de la République qui s’engage à respecter cet acquis démocratique. “On va vers les élections. C’est une obligation et un droit”, a-t-il déclaré lors de la conférence de presse de ce lundi.

Président Martelly, voulant l’organisation de bonnes élections inclusives, a annoncé la mise en place d’un calendrier électoral, une fois le choix de M. Laurent Lamothe, désigné comme nouveau Premier Ministre, est ratifié par le Parlement. D’ailleurs, une commission est en train de travailler sur ce dossier.

“Je veux qu’Haïti vive un véritable Etat de Droit”, tel est le message que le Chef de l’Etat transmet clairement au peuple haïtien et ainsi qu’à la communauté internationale.


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.