L’union européenne appelle les acteurs du développement à accélérer les efforts pour reconstruire Haïti

L’union européenne appelle les acteurs du développement à accélérer les efforts pour reconstruire Haïti

L’Union européenne a réaffirmé aujourd’hui son engagement à répondre aux besoins humanitaires toujours présents en Haïti, en invitant tous les acteurs du développement à accélérer leurs efforts pour reconstruire le pays.

 “Deux ans et demi après le séisme qui a frappé Haïti et qui a créé une crise humanitaire sans précédent en milieu urbain, je pense que des progrès réels ont été accomplis”, a souligné le directeur des opérations du Service d’Aide Humanitaire et de Protection Civile de la Commission Européenne (ECHO), Steffen Stenberg, qui a visité le pays au cours des 5 derniers jours.

 “Le nombre de personnes déplacées dans les camps a diminué de plus de 66%, et plus d’un million de déplacés ont trouvé une solution de logement hors des camps. En ce qui concerne le choléra, la communauté internationale et les autorités sanitaires haïtiennes ont joint vigoureusement leurs efforts afin de ramener le taux de mortalité de 2,4% en novembre 2010 à 1,5% en mars 2012”, a-t-il ajouté.

“Cependant, il reste toujours de grands défis à réaliser. ECHO reste présent pour répondre aux besoins humanitaires actuels, tels que, notamment, faciliter le retour de presque un demi-million de personnes déplacées dans leur lieu d’origine, et, assurer que leurs quartiers disposent de l’infrastructure de base en matière d’eau et d’assainissement. En ce qui concerne le choléra, nous continuerons à soutenir les autorités sanitaires nationales ainsi que leur personnel dans leur lutte à long-terme contre une maladie devenue endémique”, a expliqué M. Stenberg.

L’Union Européenne a été l’un des donateurs les plus actifs dans le soutien humanitaire des victimes du tremblement de terre et des victimes de l’épidémie de choléra qui a suivi. Depuis 2010, l’aide humanitaire d’ECHO se chiffre à 175.75 millions d’euros (9.701 millions de gourdes). Cette aide a permis de répondre aux besoins les plus urgents de la population, affectée par le séisme et par l’épidémie de choléra, et a porté sur plus de 4 millions de personnes. L’assistance humanitaire a aussi mis l’accent sur la préparation des communautés les plus vulnérables aux catastrophes, pour qu’elles puissent faire face aux phénomènes naturels extrêmes qui frappent Haïti de façon récurrente.

“Pour aider à la reconstruction du pays, l’Union européenne dans son ensemble, c’est-à-dire la Commission européenne et les Etats membres de l’Union européenne a mis plus de 1,2 milliard d’euros sur la table à New York lors de la conférence internationale sur la reconstruction d’Haïti en mars 2010. La contribution de la Commission européenne à cet engagement est de 522 millions d’euros”, a déclaré João de Santana, Chargé d’affaires a.i. de la délégation de l’Union européenne en Haïti.

Jusqu’à présent, la Commission européenne a tenu ses promesses en engageant presque 85% du montant promis. L’appui se concentre principalement dans les secteurs des infrastructures et de la gouvernance, notamment à travers le renforcement des institutions de l’Etat et la décentralisation, ainsi que le développement rural et la sécurité alimentaire, le commerce et développement économique, l’éducation et les secteurs sociaux.

“Après 5 jours de visite, au cours desquels j’ai pu rencontrer des bénéficiaires de projets financés par ECHO, des organisations partenaires, des membres du gouvernement ainsi que des représentants de la Délégation de l’Union Européenne et d’autre bailleurs de fonds, il est clair pour moi qu’un continuum entre l’aide humanitaire, la réhabilitation et la reconstruction doit être prioritaire pour la communauté internationale”, a affirmé le directeur des opérations du service humanitaire européen. “Les problèmes structurels à long terme seront mieux pris en charge par le gouvernement haïtien en coopération très proche avec les bailleurs de fonds du développement”, a-t-il ajouté.

ECHO reste un des donateurs d’aide humanitaire les plus engagés. À une époque où la plupart des financements humanitaires diminuent pour laisser la place au développement et à la réhabilitation, ECHO est l’un des donateurs qui engage le plus de fonds humanitaires pour 2012: à savoir, 15.25 millions d’euros.

ECHO travaille en coopération avec la délégation de l’UE sur le lien entre urgence et développement. Un exemple de cette coopération est le projet pour lequel l’Union européenne va investir 21,5 millions d’euros dans le secteur du logement, avec un accent particulier dans les quartiers où ECHO et ses partenaires ont travaillé dans la phase d’urgence. On peut également mentionner le projet mené par la Direction du Développement et Coopération de l’UE dans deux quartiers de Port-au-Prince, avec un investissement de 23 millions d’euros (cofinancé par UN-Habitat et AFD), pour réparer ou reconstruire 11,000 maisons détruites par le séisme et fournir une infrastructure de base à 60,000 personnes.

Contexte:

La Commission européenne est l’un des plus importants bailleurs de fonds humanitaires dans le monde. En 2011, son aide humanitaire dans le monde s’est élevée à plus d’un milliard d’euros. Si on ajoute au budget humanitaire de la Commission l’aide humanitaire financée séparément par les Etats Membres de l’Union européenne, celle-ci se présente comme le premier bailleur de fonds humanitaire au monde.

ECHO est présent en Haïti depuis le début des années 90 et a aidé les Haïtiens à se remettre d’autres catastrophes comme les ouragans Ike ou Hanna, et des périodes de troubles sociaux qui ont eu de graves conséquences humanitaires. Au cours des 20 dernières années, ECHO a versé 256 millions d’euros en aide humanitaire en Haïti.


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.