Evans Paul rend un vibrant hommage à la Manbo Euvonie Georges Auguste

Evans Paul rend un vibrant hommage à la Manbo Euvonie Georges Auguste

Par Evans PAUL KP — Il y a juste un mois depuis que la Mambo Euvonie Georges Auguste nous a quittés, le 23 mars dernier. Nous tenons à saluer la grande traversée de cette fabuleuse adepte du vodou qui a marqué son temps.

Née le mercredi 30 mai 1956, Euvonie Georges Auguste fut une battante, une patriote, une Mambo exceptionnelle.

Veuve de Gérard Philippe Jean Camille Auguste depuis le 11 septembre 2017, Euvonie Georges AUGUSTE a vécu des moments difficiles dans sa vie. Eprouvée par la maladie, le dénigrement et d’autres déceptions, elle avait toujours maintenu allumée le flambeau de la complexe lutte interminable de l’existence. Ce qui lui a valu d’être considérée comme un modèle d’engagement et de combativité.

Victime d’un viol dans son jeune âge, la grossesse accidentelle de son fils aîné ne l’avait pas dissuadée à laisser tomber ses études scolaires, qu’elle a eu le courage de reprendre après l’accouchement, quoique acculée par la médisance de son voisinage.

A LIRE AUSSI : Carl Dieudonné n’est plus

La Mambo Euvonie a expérimenté les trois principales religions du pays. L’aspect particulier de ces différents changements de confrérie, hors du commun, réside dans le fait qu’elle était l’une des rares croyantes à passer du catholicisme au protestantisme et du protestantisme au vodou. Il est donc inaccoutumé d’enregistrer des cas de personnes abandonnant le protestantisme en faveur du vodou. Nous sommes habitués au mouvement contraire. Mais Euvonie a renversé la tendance, en devenant vodouisante, après avoir été baptisée, communiée et confirmée dans le catholicisme, puis protestante pendant 20 ans.

Cette mère de cinq enfants dont une adoption et grand’mère de cinq petits-enfants, était selon Tulie et Fedjanie, ses deux filles biologiques, le potomitan de sa famille. Elle n’avait pour autant jamais imposé son choix spirituel du vodou à ses progénitures. Elle les a grandis dans la dignité avec la liberté de décider d’eux-mêmes, en connaissance de cause.

Euvonie Georges Auguste a été également une militante politique. Elle s’était distinguée comme porte parole de Fanmi Lavalas et avait défendu avec conviction la cause de l’ancien président Jean Bertrand Aristide. Elle avait milité par la suite dans « Renmen Ayiti » de l’ancien Premier ministre Jean Henry Céant, issu du même courant Lavalas.

ANKA BEZWEN BON MANBO est le vaillant nom mystique assigné à Euvonie dans le cadre de sa consécration au plus haut niveau de la hiérarchie du vodou.

Il faut souligner que développer une certaine notoriété dans cette société et s’afficher au vodou exige beaucoup de courage. Car, le vodou, héritage de notre origine africaine de peuple opprimé, soumis inhumainement à l’esclavage, est diabolisé et assimilé au satan. Cette religion populaire a toujours été systématiquement discriminée et combattue. Ceci, en dépit de son rôle prééminent dans le combat contre le système esclavagiste honni qui a débouché sur l’indépendance de notre pays Haïti, le 1er janvier 1804. Bois-Caïman où le combat révolutionnaire contre l’oppression coloniale a commencé, où le nouvel ordre mondial des droits humains est dessiné en Haïti, est malgré sa haute portée historique, ignoré, méprisé, abandonné à cause des préjugés contre le vodou.

La Mambo Euvonie avait révélé jusqu’à 13 épisodes historiques de déchoucage du vodou. Les deux plus connus sont celui de la campagne de « rejeté » du début des années 1940, sous le règne du président Antoine Louis Léocardie Élie Lescot et celui de 1986, après la chute de la dictature des Duvalier.

La Mambo Euvonie vers la fin des années 1990 évoluait au Bureau National d’Ethnologie légué par feu Jacques Roumain où elle assurait la gestion du Bureau de Ralliement et d’Appui aux vodouïsants. En 2001, elle se retrouva au Bureau du Vodou, rattaché au Ministère des Cultes.

La Mambo Euvonie, membre du cabinet présidentiel s’était battue pour la promulgation de l’arrêté du 4 avril 2004 du président Jean Bertrand Aristide qui, en conformité à l’article 30 de la constitution, a reconnu le vodou comme une religion ancestrale, appartenant au patrimoine culturel national haïtien.

Sous le leadership de son mentor Max Gesner Beauvoir, le premier Ati National du Vodou Ayisyen, décédé le 12 septembre 2015, Euvonie Georges Auguste se plaça à l’avant-garde de tous les efforts visant à l’organisation et au respect de la communauté du vodou en Haïti.

Le défunt Hérard Simon, houngan asogwe, grande figure du vodou haïtien avait en collaboration avec d’autres grands initiés, fondé ZANTRAY (Zanfan Tradisyon Ayisyen) en 1986. Max Gesner Beauvoir, tout en étant partie prenante de Zantray, initia dans la même période, BORDE NATIONAL, une autre association de vodouisants.

Ces nébuleuses initiatives conduisent à la création de la Konfederasyon Nasyonal Vodou Ayisyen (KNVA). Mambo Euvonie assurait la deuxième position de responsabilité du Servitoriat en tant que Grand Serviteur, fonction prestigieuse qu’elle a occupée durant 14 ans, depuis la fondation de KNVA, le 8 mars 2008 jusqu’à son décès le 23 mars 2022. Notons son bref passage comme Ati National par intérim, suite à la mort de l’Ati National Jean Alcénat Zamor, le 30 décembre 2015.

Le rôle déterminant de cette mambo dynamique au sein de Religions pour la Paix établies en Haïti, le 20 mars 2010, a permis de découvrir une nouvelle facette de la Mambo Euvonie, celle d’une femme de dialogue, trans partisane, œuvrant pour la paix.

Aux côtés des Monseigneurs Pierre André Dumas et Ogé Beauvoir, du Pasteur Clément Joseph, des représentants du culte musulman et du judaïsme en Haïti, la Mambo Euvonie, unique femme de ce regroupement inter religieux avait magistralement représenté le vodou.

Il est important de signaler, le tournant historique et sociologique que représente cette cohabitation harmonieuse pour la paix entre les églises chrétiennes, le vodou et les musulmans en Haïti. Cet exemple du vivre ensemble sans précédent mérite d’être félicité et encouragé. Il convient de prôner l’acceptation de la différence de positions sociales, de croyances religieuses, de convictions idéologiques et politiques.

Euvonie Georges Auguste a comme membre de la Commission d’Évaluation Électorale instaurée au début de 2016, confirmé sa volonté de s’investir pour la paix et la concorde dans le pays.

Au cours d’une rencontre de solidarité avec la famille du défunt, tenue à l’hôtel Montana dans l’après-midi du vendredi 8 avril 2022, des personnalités du monde politique et de la société civile ont exprimé leur respect pour celle qui était la principale porte-voix du vodou en Haïti. La présence et la prise de parole du Premier ministre Ariel Henry, de M. Azad Belfort, Directeur Général du Ministère des Affaires Étrangères, du Pasteur Clément Joseph, de Monsieur Armand Louis, du Mgr Ogé Beauvoir, de Mme Yvrose Green, de M. Daniel Rouzier, de M. René Civil, de votre serviteur…témoignent de la grande admiration que jouissait la Mambo Euvonie.

De la cérémonie funéraire au Bureau National d’Ethnologie du Champs-de-Mars, dans la matinée du samedi 9 avril à son enterrement sur une habitation du vodou à l’Arcahaie, le dimanche 10 avril 2022, les rituels et le protocole respectaient la dernière volonté de la Mambo Euvonie.

Le décès d’Euvonie Georges Auguste laisse un grand vide dans les milieux organisés du vodou. Nous partageons la douleur des dirigeants et membres de la KNVA, dont l’Ati National Carl Henry Demorne, en particulier. Nous adressons nos condoléances également, au chef du Royaume du vodou haïtien, sa majesté Augustin St Cloud.

Nous voulons en plus des mots de sympathies, féliciter les parents et surtout les enfants d’Euvonie, Steeve Woodson, Tulie, Roger, Fedjanie et Marissa, pour leur descendance directe de cette grande dame qui mérite même à titre posthume, d’être reconnue comme la MAMBO NATIONALE DE LA PAIX.

Evans PAUL KP

Samedi 23 avril 2022


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com
%d bloggers like this:
Enable Notifications OK No thanks