Les chefs de gangs recrutent des Dominicains, a révélé un ressortissant dominicain arrêté par la police

Les chefs de gangs recrutent des Dominicains, a révélé un ressortissant dominicain arrêté par la police

« Ils sont légion les dominicains qui font partie intégrante des gangs armés opérant actuellement en Haïti », a déclaré Molaï Ortiz Mieses, un ressortissant dominicain arrêté par la Police Nationale d’Haïti, le vendredi 13 mai 2022, à la 5e Avenue Bolosse. 

Âgé de 32 ans, Molaï Ortiz Mieses est gardé à vue à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) où il continue de répondre aux questions des enquêteurs. 

Puissant chef de gang, il a été appréhendé pour son implication présumée dans des actes de kidnapping et d’association de malfaiteurs. A la DCPJ, les révélations et aveux de Molaï Ortiz Mieses sont choquants et fracassants. 

Installé en Haïti depuis 10 ans, après avoir été arrêté à plusieurs reprises dans son pays natal, pour diverses infractions, le dominicain Molaï Ortiz Mieses a intégré le gang de Carlos Petit-Homme, alias “Ti Makak”, basé à Laboule, un quartier de Pétion-Ville. Au sein de cette bande armée il a été le 3e chef. 

En manœuvrant parfaitement bien les véhicules tout-terrain (pick-up, motocyclette), Molaï Ortiz a été surnommé par ses acolytes *” Nèg atè a”*. A l’aide de ses moyens de transport, cet individu a avoué avoir perpétré de nombreux cas de kidnapping, de vol et d’assassinat.

” Si nou rive konte konbyen grenn diri ki gen nan yon sak, nap ka konte tou Konbyen moun mwen kidnape ak touye”, a déclaré Ortiz Mieses. 

Ce dernier a avoué avoir participé dans l’assassinat de l’inspecteur Divisionnaire Dan Jerry Toussaint, le 1er Janvier 2022, à Laboule 12, zone de Fessard. Il a révélé qu’ils étaient au moins huit (8) individus membres de la bande à “Ti Makak”, lourdement armés de fusils d’assaut et ont attaqué le Backup du Sous-Commissariat de Thomassin, où l’ID Jerry Toussaint avait reçu une balle à la tête et une autre au cou.

“José Lito, de nationalité Dominicaine, Venel alias Ti Blan, Tossou, Francilié, Dieu-Pifort, Hubert, sont quelques-uns de mes acolytes qui ont participé dans ce crime”, a précisé Ortiz Mieses. 

Quelques mois plus tard, le dominicain Molaï Ortiz Mieses a été recruté par le chef de gang “Ti Lapli”, opérant à Grand-Ravine, dont il était devenu le bras droit de “Ti Lapli” et de Ery Joselus alias Ti Georges. 

Le présumé assassin Molaï Ortiz a révélé que chaque groupe de gangs a dans ses rangs des ressortissants dominicains. A titre d’exemple, il cite la bande à Izo ” 5 Secondes” à Village de Dieu. D’autres groupes de gangs ont des connexions directes avec des dominicains. 

A noter que la Police Nationale d’Haïti, ces derniers mois, a procédé à l’arrestation de plusieurs individus pour trafic illicite d’armes à feu, à travers différentes zones frontalières entre Haïti et la République Dominicaine, dont Belladère, Ouanaminthe, entre autres.


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com
%d bloggers like this:
Enable Notifications OK No thanks