L’OEA demande aux États membres un soutien pour rétablir la sécurité en Haïti

L’OEA demande aux États membres un soutien pour rétablir la sécurité en Haïti
The General Secretary of the Organization of American States (OAS), Uruguayan Luis Almagro, speaks in a press conference during the 49th OAS General Assembly in Medellin, Antioquia department, Colombia, on June 26, 2019. - The 49th Organization of American States General Assembly is taking part in Medellin until June 28. (Photo by JOAQUIN SARMIENTO / AFP) (Photo credit should read JOAQUIN SARMIENTO/AFP via Getty Images)

L’Organisation des États américains (OEA) a sollicité ce jeudi le soutien des États membres pour aider à restaurer la sécurité et la démocratie en Haïti à travers une déclaration consensuelle annoncée à Lima lors de la première session plénière de la 52e Assemblée générale de l’organisation.

Dans le communiqué, l’OEA est préoccupée par l’insécurité que connaît le pays après l’assassinat du président Jovenel Moïse et le passage du tremblement de terre en 2021, caractérisé notamment par des enlèvements contre rançon, la prolifération des gangs et l’augmentation des cas de violations des droits de l’homme.

A LIRE AUSSI : La Fondation « Zanmi Timoun » s’inquiète d’une nouvelle propagation du choléra en Haïti, affectant les enfants vulnérables

L’agence demande à son Secrétariat, aux États membres et aux observateurs permanents qui sont en mesure de le faire, « d’offrir de toute urgence un soutien direct au Gouvernement de la République d’Haïti pour améliorer la formation des agents de sécurité portuaire dans la lutte contre le trafic d’armes à feu.

Ainsi que d’aider à renforcer les capacités et les moyens de la Police Nationale afin de rétablir la sécurité dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, et stopper l’expansion des gangs armés qui terrorisent la population.


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com
%d bloggers like this:
Enable Notifications OK No thanks