PERPLEXITÉ No 17 | dans le double intérêt des Etats-Unis et d’Haïti 

PERPLEXITÉ No 17 | dans le double intérêt des Etats-Unis et d’Haïti 

Enlisement 

Les énormes efforts des États-Unis pour essayer de sortir du bourbier haïtien à travers des résolutions soumises au Conseil de sécurité se sont soldés par des échecs. L’absurde idée d’une force non onusienne n’aboutira pas. Et…si jamais elle aboutissait, elle s’achèverait dans une bruyante hécatombe douloureuse pour Haïti et avilissante pour le Président Biden qui perdrait, dans son pays, à la fois le présent et…l’avenir ! 

Sauver les élections de mi-mandat

Si les États-Unis accepteraient, miraculeusement, de stabiliser la situation sécuritaire en Haïti avant les élections de mi-mandat, cela aurait été une superbe bouée de sauvetage…pour les deux pays. Je suis en position de savoir que la bonne solution, bien que soufflée dans les couloirs de Washington, ne fait pas recette parce qu’elle n’est pas dictée par des faucons. Pourtant, elle est la bonne, elle est la seule ! 

Incompétent, Traître et Lâche

Le docteur Ariel Henry n’a pas manqué de surprendre pendant les 15 derniers mois en Haïti.  Il a négocié le pouvoir sur le cadavre encore chaud du Président Jovenel Moïse. Il a donné des gages pour lesquels il n’avait aucune compétence politique et technique. Pas de Conseil électoral, pas de Cour de Cassation, pas de nouvelle Constitution. Même son faux accord du 11 septembre s’est écroulé par le choix scélérat d’une date malencontreuse et par son absolutisme primaire. 

Les américains savent qu’un citoyen capable de signer un acte pour permettre l’entrée d’une force armée étrangère sur son territoire est un traître et, comme le dicton le dit bien: “qui a trahi…trahira” 

Mais le Docteur Ariel Henry est aussi un lâche. Il s’est malhabilement caché derrière ses ministres pour exécuter ce qu’il savait être un acte de trahison. Doublement lâche car un chef ne demande pas à ses subordonnés de lui demander de poser un acte de commandement. Son devoir est d’assumer. Répugnant, se sachant protégé, il a exposé ses ministres à la condamnation et la vindicte populaire. 

Résoudre la crise

Si les États-Unis sont empêtrés, les acteurs haïtiens n’ont pas suffisamment bien aidé. Leur devoir est d’offrir une solution consensuelle  aux Haïtiens et à la communauté internationale. L’obligation de celle-ci est de reconnaître que personne ne peut s’associer au docteur Ariel Henry car ce serait un suicide politique et…même un suicide tout court. Il faut le dégager ! 

Nul ne peut ignorer que la crise a fait bourgeonner ces  derniers temps des idées saugrenues et dangereuses pour la démocratie. Elles peuvent paraître, pourtant, alléchantes pour un peuple aux abois. Voilà un vrai danger qu’il faut éradiquer au départ et…courageusement

Donc: 

a) une offre consensuelle  

b) l’évacuation de l’obstacle 

c) des femmes et des hommes qu’il faut, là où il faut. 

Pour faire face au vrai problème. 

Éradiquer le mal

Beaucoup de gens croient que pour résoudre le drame des gangs il faut entreprendre une croisade d’extermination physique des bandits. Dans ma formation d’officier on ne m’a pas appris l’art de tuer des Haïtiens comme moi. Ce n’est donc pas ma première option. Cependant, dans ma formation d’officier on m’a aussi appris à défendre HAÏTI contre *tous ses ennemis quels qu’ils puissent être* ; donc si quelqu’un choisit de mettre en danger la vie d’une haïtienne, d’un haïtien, mon devoir est de porter aide et assistance. 

Si tu veux la paix, il faut préparer la guerre. En cela les États-Unis peuvent contribuer techniquement et logistiquement à aider les Haïtiens à résoudre ce problème qui est d’abord leur problème. Les seules conditions indispensables sont de laisser les responsables engager les gens aptes à ce genre de situation sans veto et l’application de la justice pour TOUS.

Pour cette tâche des femmes et des hommes sont intellectuellement, politiquement et physiquement prêts. 

Il faut sonner la fin de la récréation. Aujourd’hui et non demain.

Himmler Rébu 

26 octobre 2022


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com
%d bloggers like this:
Enable Notifications OK No thanks