Le MENFP honore les lauréats nationaux aux examens d’État

Le MENFP honore les lauréats nationaux aux examens d’État

Ce mardi 24 janvier 2023 marque la 4e Journée internationale de l’éducation, célébrée en Haïti autour du thème : « Education, Alimentation et Bien-être scolaire ». En cette occasion, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a honoré les lauréats aux examens d’Etat 2022 et s’est ouvert aux agents aux agents éducatifs, aux partenaires techniques, financiers et sociaux à travers une foire expo lors d’une cérémonie organisée au Karibe convention center (Pétion-Ville).

Les chantiers relatifs à la petite enfance, au livre scolaire unique (formats papier et numérique), à l’école fondamentale, à l’éducation non-formelle, au secondaire rénové, à la formation des enseignants, aux infrastructures scolaires, au partenariat en éducation, à l’alimentation scolaire et aux jardins scolaires, à l’accréditation des écoles, à la gestion de proximité, à la modernisation du système d’évaluation nationale, à la formation professionnelle ont constitué les thèmes des différents stands de ce salon qui a été un succès eu égard au nombre de visiteurs accueillis.

Par cette foire-expo qui a mobilisé toutes les directions techniques du MENFP, le Programme national des cantines scolaires (PNCS), le Fonds national de l’éducation (FNE), le Bureau de la Secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation et à l’éducation non-formelle, l’Institut national de la Formation professionnelle (INFP), l’UNICEF, l’UNESCO et l’INNOVED, le ministère entendait mettre l’accent sur les progrès accomplis dans différents domaines d’action de l’éducation, en particulier avec  l’introduction du « Livre scolaire unique » dans les écoles haïtiennes.

En effet, il était question de mettre en lumière les actions entreprises dans différents domaines par le ministère et de montrer en même temps l’importance fondamentale de l’alimentation scolaire et d’autres actions corollaires pour le bien-être scolaire.

Une franche occasion pour le MENFP d’illustrer le changement de cap adopté dans la politique éducative afin de transformer l’éducation avec la collaboration de ceux qui sont au cœur du métier à savoir : les enseignants.

En matière d’éducation, l’Etat assumera

A travers un message vidéo préenregistré, le chef du gouvernement haïtien a profité de l’occasion pour réaffirmer une fois de plus, l’importance de l’éducation qui doit être, a-t-il déclaré, au centre du développement du pays. Selon le premier ministre, Dr. Ariel Henry, l’État qui a pour rôle de forger une société bâtie avec des hommes et des femmes capables d’assurer un lendemain meilleur, doit, à cette fin,  continuer sans relâche à assumer ses responsabilités.

Faisant référence au thème de l’événement du jour, le chef du gouvernement  a mis en avant la nécessité de fixer les attentions sur l’alimentation et le bien-être scolaire afin de parvenir à l’éducation de qualité voulue et tant recherchée par tous les citoyens et citoyennes d’Haïti.

« Plusieurs études ont montré l’importance d’une alimentation équilibrée dans la réussite scolaire. C’est un chantier d’envergure qui sollicite la participation de beaucoup de personnes. Nous avons cette obligation de bien encadrer nos enfants. Cette mise en commun pour donner à manger dans les écoles, nous aidera à renforcer la production nationale », a soutenu le chef de la Primature, avant de saluer les efforts du MENFP et les avancées relevées dans divers domaines du secteur éducatif.   

Transformation de l’éducation

Ce fut une nette occasion aussi pour le titulaire du MENFP, de vanter une fois de plus, le bienfait de l’éducation au sein des sociétés, encore plus dans la société haïtienne faisant face à d’énormes défis aux dimensions variées.

Tout en continuant son plaidoyer pour la transformation de l’éducation dans le pays, le ministre Nesmy Manigat a salué la représentation de tous les acteurs concernés à cette célébration, mais également ceux qui se battent constamment pour redresser la barre du secteur éducatif.

Le ministre Manigat a mis un accent particulier sur le contexte difficile dans lequel évoluent de nombreuses institutions scolaires notamment dans des quartiers difficiles dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Il a tenu à saluer les efforts des responsables mais aussi du personnel de ces établissements scolaires qui, pour répondre aux besoins éducatifs des enfants, courent quotidiennement le risque dans des zones sensibles prises dans la spirale de la violence armée.    

« Le progrès social passe nécessairement par la transformation de l’école haïtienne vers une éducation de qualité. Cette éducation de qualité qui produira des citoyens et des citoyennes capables d’organiser leur pensée, de penser avec science et conscience et de produire des réflexions critiques », a déclaré le ministre Nesmy Manigat, tout en remerciant le système des Nations-Unies qui a donné son support logistique dans la distribution du Livre scolaire unique à travers le pays.

Le directeur de l’Enseignement secondaire, qui s’est adressé particulièrement aux lauréats, a montré l’importance du Secondaire rénové et les résultats positifs qui y sont déjà enregistrés dans le système. Des progrès liés au virage vers la qualité tant prôné par le MENFP.

« Chers lauréats, en vous honorant aujourd’hui, nous ne faisons qu’honorer toute une nation. Il s’agit d’un travail et des efforts conjugués d’une communauté qui a sacrifié des heures, des jours et des années à penser à vous. Vous avez répondu à l’appel et vous voici au trône de la gloire », s’est exclamé Miguel Fleurijean.

Magalie Georges, représentante des organisations syndicales évoluant dans le secteur éducatif, a, de son côté, profité de la tribune pour intercéder en faveur de l’amélioration de la condition enseignante de manière globale. Elle a également plaidé la cause d’une école républicaine ; une école qui soit entièrement publique où, a-t-elle insisté, les enfants de toutes les couches sociales pourront se rencontrer.

Pour sa part, Marie Marguerite Clérié, représentante de l’Association professionnelle d’écoles privées(APEP), a formulé des vœux pour une école haïtienne de qualité, où la formation donnée aux citoyens et aux citoyennes, soit susceptible de porter ces derniers à adopter un comportement orienté vers le respect mutuel et le vivre-ensemble.

Quant à Jean Luc Tonderau, Administrateur national de l’éducation au niveau du bureau national de l’UNESCO à Port-au-Prince – qui prenait la parole au nom de Mme Tatiana Villegas, représentante de cet organisme international en Haïti -, il a félicité les responsables du MENFP pour l’organisation grandiose de la cérémonie marquant cette journée consacrée à l’éducation.

D’après M. Tonderau, cette journée témoigne de l’intérêt accordé par les plus hauts responsables de l’éducation du pays à la chose éducative. Il a terminé son allocution en réitérant l’engagement de l’UNESCO à continuer à œuvrer aux côtés du MENFP au profit de tous les fils et de toutes les filles du pays.      

Honneur et mérite aux lauréats nationaux 2022

Ils sont huit les lauréats nationaux du baccalauréat 2022, de la 9e année fondamentale, du Centre d’éducation familiale et de l’école normale d’instituteur à avoir été distingués par le ministère à cette fête éducative. Mais en réalité, ils étaient quatre à assister à cette belle cérémonie qui a réuni des officiels du gouvernement, de nombreux acteurs du secteur de l’éducation.

Les lauréats nationaux aux examens d’Etat sont :

–        Angelica Victoria Pierre, élève de 9e année fondamentale, issue de l’école Foyer d’enseignement rénové de Mirebalais (Centre) ; 

–        Tayina Anastacia Krystel Sénat, de la série SMP(Sciences,Mathématiques,Physique) qui vient de l’Institution Flore dans le département du Sud ;

–        Lordwish Sylvaince issu de l’Institution Bon Pasteur de Musac de La Vallée de Jacmel (Sud-Est), de la série SES(Sciences économiques et sociales) ;

–        Dimitry Benoit ayant fait la série LLA (Langue, Lettres, Arts) au Séminaire collège de Mazenod (Sud) ;

–        Laurens Stevenson Cador ayant fait la serie SVT au Collège Saint-Eugène de Mazenod(Nord-Est) ;

–        Natalie Amazon pour le Centre d’éducation familiale(CEF) hébergé à l’école nationale Charlotin Macadieu de la Croix-des-Bouquets ;

–        Valanca Ductan pour la section préscolaire des ENI (Ecole normale d’instituteurs) ;

–        Lucson Petit-Frère pour la section fondamentale des ENI.

En plus des bourses d’études pour les universités privées et l’admission automatique  à l’université d’Etat d’Haïti (suivant le protocole d’accord entre les deux institutions) et aux universités publiques en région(UPR), ils ont reçu d’autres primes (laptop, des livres) et un appui financier à la poursuite de leur formation.     

C’est une visite des officiels et de l’assistance des différents kiosques d’exposition des chantiers du MENFP qui a clos cette belle activité en fin de journée.

Cette activité a été rendue possible grâce au soutien du gouvernement et du Fonds national de l’éducation (FNE).

D’autres cérémonies son programmées en vue d’honorer, cette fois-ci, les lauréats départementaux aux examens d’Etat.

Bureau de communication/MENFP


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com
%d bloggers like this:
Enable Notifications OK No thanks