Haïti aurait du mal à s’en sortir, croit comprendre Mme La Lime

Haïti aurait du mal à s’en sortir, croit comprendre Mme La Lime

Elle a toujours cru que la fédération des gangs était une bonne chose pour la sécurité dans le pays, mais cette fois, devant le Conseil de Sécurité de l’ONU, la représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en Haïti a décrit une situation sombre qui sévit en Haïti.

« A cause des gangs, les kidnappings ont doublé par rapport à l’année dernière, les meurtres ont augmenté », a rapporté Hélène La Lime.

A LIRE AUSSI : Le « programme humanitaire Biden » suspendu !

Elle croit que l’intervention d’une force étrangère en Haïti pourrait arrêter la machine de terreur. «  Les Haïtiens attendent une intervention militaire en espérant que le climat d’insécurité s’achèvera »,  en croire Mme La Lime. Sans l’intervention d’une force étrangère Haïti aurait du mal à s’en sortir, croit comprendre la cheffe du Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH).

De son côté, le représentant d’Haïti à l’ONU, l’ambassadeur Antonio Rodrigue a réitéré la nécessité urgente du déploiement d’une force internationale spécialisée pour aider la police haïtienne à combattre les gangs. « Nous avons une obligation d’agir vite », a martelé l’ambassadeur Rodrigue.


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com
%d bloggers like this:
Enable Notifications OK No thanks