Vers la reconstruction du Lycée Boisrond Tonnerre de l’Anse-à-Veau

Vers la reconstruction du Lycée Boisrond Tonnerre de l’Anse-à-Veau

Dans le cadre des initiatives en cours en vue de venir en appui au Grand Sud après le séisme dévastateur du 14 août 2021, un partenariat est envisagé entre le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) et le Rotary Club de Port-au-Prince en vue de reconstruire le lycée Boisrond Tonnerre de l’Anse-à-Veau, dont le bâtiment est totalement affecté.

Une première rencontre de travail s’est tenue, le jeudi 31 mars 2022, entre les autorités du MENFP et le staff dirigeant du Rotary en vue de faire le point sur le projet et le mode opératoire envisagé.

Présidée par le titulaire du MENFP, Nesmy MANIGAT, cette réunion de travail a permis aux représentants du Rotary Club de Port-au-Prince d’exposer leur vision et leur démarche dans le cadre de ce projet visant à fournir un support supplémentaire au Grand Sud, spécialement dans le département des Nippes en appuyant la construction d’une école à Anse-a-Veau. Le choix est porté sur le lycée de Boisrond Tonnerre, sur proposition de Max Rudolphe St Albin, vice-président du Rotary Club de Port-au-Prince.

Pour le président du Rotary Club de Prot-au-Prince, Patrick Woolley, il s’agit d’appuyer la communauté éducative fortement affectée après le séisme. En cela, il est important d’être à l’écoute de l’institution, chargée de la gestion du secteur de l’éducation afin de suivre les procédures pour avancer très rapidement dans la mise en œuvre du projet de reconstruction.

Accueillant favorablement une telle initiative qui s’inscrit bien dans la nouvelle dynamique de partenariat, Nesmy MANIGAT salue cette action en faveur de la communauté éducative du Grand Sud, fortement affectée après le tremblement dévastateur du 14 août de l’année écoulée.

Tout en voulant accélérer cette démarche qui va apporter un plus dans le Plan de reconstruction du secteur éducatif dans le Grand Sud, le ministre MANIGAT souligne cependant qu’il y a des préalables avant de passer à la phase d’opérationnalisation. Il est nécessaire, selon lui, de faire un état des lieux sur cette école publique, notamment sur l’état des titres de propriété du terrain, les coûts de la reconstruction, l’implication de la communauté travers les conseils d’école.

Il est indispensable, selon lui, que la communauté soit associée à la démarche pour sa pérennisation et son soutien incontournable pour la protection de cet investissement dans la reconstruction dudit lycée qui va devenir un patrimoine de la communauté de l’Anse-à-Veau.

Une mission sera dépêchée, en ce sens, sur le terrain pour effectuer le plus rapidement possible cet état des lieux avec les ingénieurs du Génie scolaire du MENFP, a promis le titulaire du MENFP, très enthousiaste pour ce soutien du Rotary Club de Port-au-Prince dans la mise en œuvre d’un tel projet.

Notons que la rencontre s’est tenue, le jeudi 31 mars 2022, en présence du directeur de cabinet du ministre, Dr. Jacques Abraham, du directeur administratif du ministère, Paul Henry, des représentants du Génie scolaire et du conseiller en communication du ministre, Miloody Vincent, a précisé le MENFP.


Haitinews2000

%d bloggers like this:
Enable Notifications OK No thanks