Le parc industriel CODEVI garde ses portes fermées après les émeutes

Le parc industriel CODEVI garde ses portes fermées après les émeutes

Les portes du parc industriel Codevi restent fermées après les troubles perpétrés jeudi par une foule qui a fait irruption dans lesdites installations. Des membres de la sécurité intérieure du complexe, ainsi que des militaires de l’Armée de la République dominicaine, ont été aperçus vers midi ce vendredi.

« Au vu de ce qui s’est passé à Codevi, j’exprime ma gratitude aux employés, fournisseurs, sécurité, clients, amis Dominicains et Haïtiens pour leur collaboration à éviter des cas regrettables dus aux actions sans scrupules d’un groupe », a ecrit l’homme d’affaires Fernando Capellán, principal actionnaire du parc. 

Dans un communiqué, Codevi a déclaré qu’elle “gardera un œil sur les développements et rouvrira ses portes dès qu’il sera possible de travailler dans un environnement de sécurité totale pour tous”.

A LIRE AUSSI : Réouverture des tribunaux : l’OCNH demande aux responsables de rendre fonctionnelle la Cour de cassation

Ces derniers jours, la crise politique, sociale et économique en Haïti s’est aggravée, en raison de la pénurie de carburant et de nourriture. Les manifestations sont de plus en plus fréquentes, ce qui accroît l’insécurité, déjà élevée à cause des gangs. 

Plus de 15 000 personnes travaillent dans l’entreprise, 95 % d’entre eux sont des Haïtiens et le reste des Dominicains.


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com
%d bloggers like this:
Enable Notifications OK No thanks