Edito : Dérives déviantes


Comme je l’avais si bien mentionné dans certains de mes éditos précédents écrits sur le site web www.haitinew2000.net , le gouvernement de M. Martelly, s’il ne prend pas un recul sur ces ayants faits et ayant dits, il perdra certainement le contrôle de sa gouvernance et de fait il le perd.

Michel Martelly, un politicien novice, a commencé son pouvoir par la fin si bien qu’aujourd’hui ses dérives sont déviantes; pas moyen d’y remédier si les dérives s’accumulent quotidiennement. M. Martelly a cru pouvoir diriger par improvisation. Cependant tout se fait à partir d’un plan, ce qu’il n’a pas eu l’intelligence de faire. Il a cru pouvoir diriger avec une baguette magique, ce que même les fées n’y croient plus. Je l’avais si bien dit à plusieurs reprises que faute de pouvoir gouverner, il basculera certainement dans la violence et la violence fait appel à la violence, ce qui est en passe d’être arrivé.

Si l’on considère ses réactions face aux actions populistes. Le fait de réagir du tac au tac avec une population en furie qui malgré tout fait une marche pacifique et pour toute réponse, un président, le premier citoyen du pays devrait normalement faire appel à la sagesse, la compréhension, au dialogue en lieu et place, il répond dare-dare à la population haïtienne par une manifestation à la marche aussi dès sa descente d’avion de l’aéroport international Toussaint Louverture, aujourd’hui Mais gâté jusqu’au centre ville où il y a eu mort d’homme, un mort gratuit, un mort de trop, question de prouver sa popularité à la nation, cela fait montre d’un enfantillage hors pair, ou qui est peut-être animé de la boulimie du pouvoir et qui, de ce fait, ne tire aucune leçon de nos histoires passées, qui va même tête baissée, tête kalé en plus, où il risque de se faire éclater la cervelle, dans la même  direction que les pouvoirs antécédents pour éviter de dire qu’il glisse imperturbablement vers un “chaos chaotiquement chaotique” où, se relever, serait presque impossible.

Si l’on considère la déviance du CSPJ, une institution de la constitution du pays, crée malheureusement sous ce gouvernement qui sert peut être de point d’appât pour les prochaines élections si ce n’est une volonté manifeste même pour empêcher ou de retarder les élections. C’est à se demander quel homme est à la tête de ce pays ? S’il a des conseillés pertinents à ses  cotés ou s’il a des sous-hommes qui le dirigent, des hommes sans visions sans grandes ambitions si ce n’est celles de l’argent ou des vêtements de renom, alors qu’eux-mêmes ils n’ont pas de nom.

Si l’on considère la lâcheté et la pusillanimité avec lesquelles ce gouvernement embauche et révoque les citoyens, des citoyens qui ne se respectent pas, qui ne s’estiment pas bien entendu. Il ignore que tout acte provoqué par un individu contre un autre individu n’est que le produit de sa propre image, si tant soit peu il évitait de se salir en salissant les autres et le plus malaisé, le plus mal présenté, le plus mal vu, le plus critiqué, le plus déprécié, c’est celui qui pointe son doigt sur un autre en ignorant qu’en pointant un doigt sur l’autre trois doigts lui sont pointés.

Si l’on considère les dérives dans les deniers de l’Etat, qui pour se venger, révoque un commissaire du gouvernement honnête et compétent pour avoir refusé de poursuivre des citoyens de droit qui réclament de la transparence dans la façon de diriger le pays. Cela fait preuve de pure lâcheté, d’une grande faiblesse dans la gouvernance du pays et qui va conduire le pays de dérives en dérives jusqu’à un éclatement sociale qu’il faut éviter à tout prix pour empêcher une mainmise étrangère sur le pays d’où la déviance des dérives.

Pour tout cela et bien d’autre, ma voix s’élève avec beaucoup d’autres pour demander à ce gouvernement et les sous-hommes qui l’accompagnent de cesser ces dérives déviantes qui ne mèneraient le pays nulle part, et il n’est jamais trop tard pour bien faire et on peut toujours dérouter le mal en se répétant chaque jour comme une prière : “Liberté, égalité, fraternité, République d’Haïti”.

                                                              Que Dieu vous bénisse, que Dieu bénisse Haïti.

                                                                                     Patriotiquement vôtre

                                                                                                        Vivianne Gauthier


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.