Elections américaines : Qui sont les grands électeurs ?

Elections américaines : Qui sont les grands électeurs ?
College Electoral 2012

Le collège électoral des États-Unis désigne l’ensemble des grands électeurs, représentants du peuple américain chargés d’élire le président des États-Unis.

La présidentielle américaine est une élection au suffrage universel indirect ; les électeurs désignent des représentants qui sont ensuite chargés d’élire le président et le vice-président. Chaque État dispose d’un certain nombre de ces grands électeurs, lesquels — hormis quelques exceptions — sont intégralement attribués à la paire de candidats président/vice-président qui y a remporté le plus de voix. Ces grands électeurs se réunissent ensuite dans la capitale de leur État respectif pour élire le président et le vice-président ; mis à part en de très rares occasions, ils votent en faveur de la paire de candidats pour laquelle ils ont été élus.

Généralement, la paire de candidats qui obtient le plus de voix au niveau national obtient le soutien du plus grand nombre de grands électeurs, mais la mécanique électorale ne le garantit pas forcément. Il y a eu quatre exceptions, en 1824, 1876, 1888 et en 2000, où le collège électoral n’a pas élu le candidat ayant recueilli la majorité des suffrages populaires.

La nature du procédé électoral, ainsi que sa complexité, ont été critiquées par des détracteurs qui ont proposé d’autres méthodes d’élection. La question est réapparue en 2000, lorsque le candidat démocrate Al Gore a reçu la majorité des votes au niveau national mais n’a pas obtenu celle du collège électoral. De façon similaire, les partisans du système actuel ont émis de nombreux arguments en sa faveur.

Répartition des électeurs

La taille du collège électoral est égale à celle des deux chambres du Congrès (en 2008, 435 représentants et 100 sénateurs), plus trois électeurs alloués au district de Columbia. En 2008, il comptait donc 538 grands électeurs.




Chaque État reçoit autant de grands électeurs qu’il possède de représentants et de sénateurs au Congrès. Tous les États possèdent deux sénateurs et au moins un représentant, le nombre total dépendant de la population : ils possèdent donc au minimum trois grands électeurs. En 2008, les six États possédant le plus de grands électeurs sont la Californie (55), le Texas (34), New York (31), la Floride (27), la Pennsylvanie (21) et l’Illinois (21). Les sept États les moins peuplés — l’Alaska, le Dakota du Nord, le Dakota du Sud, le Delaware, le Montana, le Vermont et le Wyoming — en ont trois.

Depuis l’adoption du 23e amendement, le district de Columbia reçoit a priori autant de grands électeurs qu’il en aurait s’il était un État, mais ne peut cependant pas en recevoir plus que l’État le moins peuplé de l’Union. En 2008, cet État est le Wyoming et possède trois électeurs ; le district de Columbia ne peut donc pas recevoir plus de trois électeurs. Néanmoins, cette limite ne change rien, car la population du district de Columbia ne lui permet de toute façon de ne prétendre qu’à trois grands électeurs.

Le 23e amendement n’attribue de grands électeurs qu’au seul district de Columbia, en plus des États membres de l’Union. Les autres territoires des États-Unis (Puerto Rico, Guam, etc.) ne participent donc pas à l’élection présidentielle.

Choix des électeurs

Les candidats comme grands électeurs sont nommés par les partis politiques des différents États dans les mois qui précèdent le jour de l’élection. La constitution américaine autorise chaque État à choisir son propre système de nomination. Dans certains États, les candidats sont déterminés lors de primaires. D’autres, comme l’Oklahoma, la Virginie ou la Caroline du Nord, nomment les candidats lors des conventions de parti. En Pennsylvanie, les comités de campagne de chacun des candidats à la présidence désignent les candidats grands électeurs. Tous les États exigent que les noms de tous les candidats soient transmis au secrétaire d’État de l’État (ou le poste équivalent) au moins un mois avant l’élection.

Élection

La date de l’élection est légalement fixée au premier mardi suivant le premier lundi de novembre, l’Election Day. Les grands électeurs affiliés à un candidat particulier sont formellement choisis par élection populaire ce jour là. Il ne s’agit alors que d’élire le collège électoral : l’élection du président n’a pas lieu à cette date.

Quasiment tous les États utilisent la méthode du winner-takes-all (“le vainqueur prend tout”) qui attribue en bloc l’intégralité de leurs grands électeurs au candidat ayant reçu la majorité des suffrages. Le Maine et le Nebraska choisissent eux un électeur dans chaque district congressionnel sur la base du vote populaire local, puis sélectionnent les deux derniers électeurs à partir des votes sur l’ensemble de l’État. Cette méthode a été utilisée dans le Maine depuis 1972 et dans le Nebraska depuis 1992.

Source : wikipedia.org


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.