Guy Régis Junior : « C’est par l’art qu’Haïti commence à respirer »

Guy Régis Junior : « C’est par l’art qu’Haïti commence à respirer »

Le festival de théâtre « 4chemins » qu’il dirige bat son plein à Port-au-Prince, au cœur de la capitale haïtienne, malgré le chaos et les violences que connaît le pays en crise.

Haïti est ainsi. À côté de son actualité désolante, la ferveur de ses créateurs ne faiblit pas. Le Salon du livre haïtien en témoignera ce week-end à Paris avec Dany Laferrière en invité d’honneur, alors que le pays « bloqué » (locké) traverse une crise historique dont déjà les écrivains se faisaient l’écho ici.

À LIRE AUSSI : L’hôpital MSF de Tabarre ouvre ses portes pour recevoir les blessés graves par balles et armes blanches

Cela n’empêche pas Guy Régis Junior, dramaturge, écrivain (Les Cinq Fois où j’ai vu mon père paraîtra le 16 janvier chez Gallimard) et directeur artistique du festival de théâtre « 4 chemins », de tenir à bout de bras sa manifestation dans la capitale haïtienne. Elle a commencé le 4 novembre avec une programmation en amont du festival et est prévue jusqu’au 7 décembre, et le public est là.

Il nous raconte les journées vécues à Port-au-Prince, le déroulement tant bien que mal des représentations de cette seizième édition dont la dramaturge Michèle Lemoine est l’invitée d’honneur. On y joue Vitrac, Koltes, Césaire, Frankétienne. Le thème de cette année ? « Tous les hommes sont fous ». C’est peu dire…  — La suite sur Lepoint.fr


La Rédaction

La Rédaction Contact : actualites@haitinews2000.com
%d bloggers like this:
Enable Notifications OK No thanks